Tout savoir sur les chapelets catholiques

Tout savoir sur les chapelets catholiques

Le chapelet catholique, un véritable outil de prière

La majestueuse providence divine vous a fait découvrir le salut suprême qui ne s'obtient que par Jésus-Christ, il vous a enfin tiré des ténèbres à son admirable lumière et vous voilà devenu chrétien. A présent, vous souhaitez entretenir une étroite intimité avec le Seigneur par la prière afin de faire grandir votre foi. C'est une sage décision et nous avons de l'admiration pour votre engagement, mais disposez-vous de l'outil adapté ? Dans cet article nous nous évertuerons à vous expliquer l'importance de l'usage d'un chapelet catholique pour des séances de prières efficaces et des moments d'adoration ineffable dans la présence de DIEU.

Origine de l’usage des chapelets catholiques

Bébé avec chapelet catholique

La structure du chapelet a progressivement évolué entre le 12e et le 15e siècle. Finalement, 50 Ave Maria ont été récités et liés à des versets de psaumes ou d'autres phrases évoquant la vie de Jésus, de sa naissance à son couronnement en passant par sa résurrection et qui est mort pour nos péchés et pour le salut de nos âmes, et de Marie. À cette époque, cette forme de prière est devenue connue sous le nom de rosarium ("jardin de roses"), terme courant désignant en fait une collection de matériel similaire, comme une anthologie d'histoires sur le même sujet ou thème. Au cours du XVIe siècle, la structure du rosaire à cinq décennies basée sur les trois séries de mystères a prévalu.

Collection Chapelets Catholiques

Le chapelet catholique a connu des débuts modestes et à par la suite continué son ascension jusqu'à se tailler cette célèbre notoriété dont il est le dépositaire aujourd'hui. Vers le IIIème siècle ce fut Antoine le Grand, un moine Orthodoxe considéré comme le père du monachisme chrétien qui inventa le komvoskhinion, un chapelet archaïque réalisé avec de la laine et comportant 33 nœuds (« bracelet ») ou de 50 ou de 100 nœuds, servant surtout à la récitation de la Prière de Jésus. Les prières itératives effectuées à l'aide de ce chapelet primitif étaient appelées orationes, mais à cette époque on ne peut affirmer avec certitude que ces prières étaient des ''Notre Père'' ou des ''Je vous salue Marie’’. C'est bien après que ce chapelet sera utilisé par Bonaventure de Bagnoregio pour effectuer des prières consacrées à La Vierge Marie,la Très-Sainte, la Sainte Mère. Plus tard, l'utilisation du rosaire sera utilisée chez les Cisterciens à partir du XIIe siècle et sera développée au XIIIe siècle sous l'influence des dominicains. Il n'existe sous sa forme actuelle qu'à partir du XIVe siècle. Le mot ''Rosaire'' ne sera attesté qu'au XIIIe siècle. Alain de La Roche, un religieux dominicain breton ne voulait pas employer ce terme qui traduisait selon lui le paganisme mais, à la place il a suggéré le nom de Psautier de Notre-Dame. Le Rosaire contenait à l'époque des méditations autour de la Vie du Christ. À partir du XVe siècle les ouvrages sur le rosaire foisonnent de toute part.

A quoi sert un chapelet catholique dans l’ascension spirituelle du croyant ?
Main tenant un chapelet catholique

Le Rosaire bien qu'ayant l'air d'une chaine ordinaire, représente la passerelle ultime et infaillible qui nous unit de manière étroite au cœur de la sainte vierge et qui nous permet de sonder en profondeur le mystère de la vie et l'intimité de notre Seigneur afin de vivre au quotidien les délices de sa grâce. Le rythme harmonieux de la prière imposée par le rosaire peut apporter à l'esprit du croyant un calme bienfaisant de manière à le rendre plus réceptif à la voie de DIEU. Le Rosaire se concentre sur les aspects clés de la foi chrétienne, en particulier comme on le voit dans les vingt mystères. La prière du chapelet est une tradition dans l'Église depuis longtemps. C'est un peu flou qui l'a rendu plus formel ; certains disent que c'était Saint Dominique et d'autres disent que ce n'était pas le cas. Ce qui compte vraiment, c'est que cette prière est super puissante.

Tout au long de l'histoire de l'Église, de nombreux papes et saints nous ont vivement recommandé de prier le rosaire. Il est donc définitivement possible de dire que le chapelet est un bijou ancestral qui s'inscrit dans une tradition chrétienne centenaire. De tous temps, les bijoux ont eu comme principale fonction l'ornement et l'embellissement d'un corps, d'une tenue. Que votre choix se porte vers un bijou industriel fabriqué à grande échelle ou vers un bijou créateur unique en son genre et produit en quantité limitée, de nombreuses possibilités s'offrent à vous.

Comment prier efficacement avec un chapelet catholique 

prière chapelet catholique

L'utilisation d'un chapelet catholique peut paraître énigmatique mais en réalité il n’en est rien, la méthodologie liée à son utilisation est d'une simplicité enfantine ; nous vous guidons pas à pas à tirer le meilleur profit du rosaire. Égrainer son chapelet, réciter des prières sans méditer de manière consciencieuse ses mystères peut s'avérer contreproductif. La prière ne doit donc pas se faire de manière passive et oisive : La structure d'un chapelet est constituée d'une croix et de plusieurs séries de perles.

Pour commencer, vous devez vous procurer un chapelet comportant cinq groupes de 10 grains chacun. Vous avez la possibilité d'égrener le chapelet à l'aide d'un ''dizainier'' ou avec vos doigts, choisissez la méthode qui vous parait la plus confortable. Si vous ne connaissez pas les prières par cœur, il n'y a aucun souci, vous pouvez les lire. Entre la croix représentant la pièce maitresse du chapelet et la première série, il y a cinq grains où vous devez organiser votre prière de la manière suivante de la manière suivante :

  • Sur la croix, faites le signe de croix et dites “Je crois en Dieu”,
  • Au niveau des cinq perles qui précèdent la première série, récitez un “Notre Père”, 3 “Je vous salue Marie” correspondant aux vertus théologales et 1 “Gloire au Père”,
  • Répartissez la méditation des 5 mystères sur les 5 dizaines : 1 “Notre Père”, 10 “Je vous salue Marie”, 1 “Gloire au Père” et la “prière de Fatima”.
  • Réciter le "Notre Père" sur le gros grain qui précède chaque dizaine.
  • Réciter une série de "Je vous salue Marie" sur chacun des grains constituant la dizaine.
  • Réciter la prière "Gloire soit au Père" puis un "Ô mon Jésus..." (prière de Fatima) sur le gros grain.
  • Commencer la dizaine suivante en annonçant le mystère suivant et en récitant le "Notre Père" sur le même gros grain.
  • Terminer la prière par un signe de croix

Les chapelets ne sont pas seulement des décorations. Des batailles ont été gagnées parce que les gens ont prié le chapelet et les grâces du Seigneur ont été atteintes ! Il y a eu des cœurs convertis, et des intentions impossibles qui ont trouvé une réponse aussi. Votre vie ne peut être bénie que si vous commencez à prier le chapelet. L’usage du chapelet catholique présente donc un enjeu majeur pour la croissance et l’épanouissement du chrétien, il permet d’entretenir une véritable intimité avec le Seigneur. A présent vous voilà bien édifiés, vaquez donc à la prière avec une entière persévérance.